Descriptif

L‘hôtel Cardinal occupe un bâtiment construit au 19ème siècle et doit son nom à l’oiseau au plumage rouge provenant d’Amérique du Nord. De style Art déco, il propose un accueil familial et un hébergement confortable. Il dispose d’une connexion WiFi gratuite dans tout l’établissement et un ascenseur permet d’accéder facilement aux chambres. Un distributeur de boissons et confiseries est à votre disposition dans le hall de l’hôtel. Il vous est possible de louer un garage individuel sécurisé situé en face de l’hôtel. Les animaux de compagnie ne sont pas admis au sein de l’établissement.

Histoire

En mars 1924, M. Joseph Zangerlé et Mme Marie Alff, originaires du Luxembourg, décident de se lancer dans une grande aventure hôtelière en achetant le bâtiment « Hôtel de Limbourg » situé sur la place Royale à Spa. C’est ainsi qu’ils fondent et deviennent les propriétaires de « l’Hôtel Cardinal ». Une longue histoire familiale va alors s’écrire… 

En effet, dix ans plus  tard, l’ambition toujours grandissante, M. et Mme Zangerlé acquièrent les deux bâtiments voisins, anciennement le marchand de chaussures Michel et la pharmacie Leboutte. Les générations qui leur succèdent perdurent avec réussite et dynamisme, marquant définitivement de leur empreinte l’hôtel Cardinal. C’est le cas en particulier de Mme Berthe Kneip, épouse d’Eugène Zangerlé, qui, avec force et bravoure, a dirigé de main de maître l’exploitation de l’hôtel, du restaurant et du café, et ce malgré de nombreuses épreuves dramatiques. Son fils José Zangerlé, diplômé en hôtellerie, sera toujours à ses côtés pour l’épauler et faire fructifier l’entreprise familiale. A ce jour, la quatrième génération, les enfants de M. et Mme Zangerlé, perpétuent aux côtés de leurs parents l’héritage familial avec fierté et respect. L’hôtel Cardinal fêtera ses 100 ans d’existence en 2024.

Un hôte prestigieux: Georges Krins violoniste du Titanic

Georges Krins est né à Paris le 18 mars 1889, d’une mère parisienne et d’un père belge né à Moscou. Il était le deuxième fils d’une famille de quatre enfants. En 1895, la famille décida de retrouver ses racines en revenant s’installer à Spa où son père Auguste Krins exploita une mercerie. Dès son plus jeune âge, Georges prit goût à la musique. Après des débuts à l’Académie de Musique de Spa, il fréquenta le conservatoire de Liège où il décrocha un premier prix de violon en 1908. 9acf1dc87532518c3ea9769fa10d9d29Promis à une belle carrière artistique internationale, il fut engagé deux ans plus tard en 1910 au Trianon Lyrique à Paris, avant de partir à Londres pour rejoindre l’orchestre du prestigieux Hôtel Ritz. Sa notoriété était telle qu’il céda aux propositions de la société de spectacles CW & Black, de Liverpool. Celle-ci recruta huit musiciens pour jouer sur le fleuron de la flotte de la White Star à l’heure de sa toute première traversée transatlantique, dont on ignorait qu’elle serait aussi la dernière. Enthousiaste comme jamais sans doute, Georges Krins embarqua à seulement 23 ans à bord du Titanic, en qualité de premier violon dans le quatuor dirigé par Wallace Hartley mais aussi de chef du trio à cordes jouant près du restaurant, du café parisien et dans le grand escalier arrière afin de divertir les passagers de première classe. Il faut savoir que les musiciens ne faisaient pas partie de l’équipage du navire et voyageaient comme passagers de deuxième classe. Le Titanic, luxueux paquebot long de 268m et large de 28m, quitta Southampton le 10 avril 1912 pour entreprendre son voyage inaugural vers New York avec à son bord 2.228 passagers et membres d’équipage.  Une véritable ville flottante et féerique.

Le 14 avril à 23h40, ce fut le drame: le navire heurta un iceberg. L’orchestre eut pour ordre de jouer des airs joyeux jusqu’à la fin pour tenter de limiter la propagation des effets de panique parmi les passagers. Wallace Hartley choisit comme dernier morceau « Plus près de toi mon Dieu ». Le Titanic sombra dans les profondeurs de l’océan à 2h20 le 15 avril 1912; seuls 687 personnes survécurent. Le jeune musicien spadois périt dans le naufrage de ce paquebot réputé insubmersible; comme tant d’autres, son corps ne sera jamais retrouvé. Son inscription sur la liste des passagers permettra pourtant de l’incorporer au nombre des victimes de ce naufrage qui marque encore nos mémoires. Il était le seul francophone parmi les 27 ressortissants belges à bord du Titanic. 

Deux passionnés du Titanic, Philippe Delaunoy et Olivier Césaretti, prirent l’initiative d’apposer une plaque commémorative sur la façade de l’hôtel Cardinal, place Royale 21 à Spa. C’est à cet endroit que Georges Krins vécut avec sa famille. Le 14 septembre 2002, soit nonante ans après la tragédie, la ville de Spa a rendu hommage à Georges Krins lors de l’inauguration de la commémoration qui rappelle pour la postérité l’héroïsme de ce jeune et talentueux violoniste de réputation internationale dont la carrière prometteuse fut écourtée par la plus grande tragédie maritime du 20ème siècle… En dessous de la plaque, les propriétaires de l’hôtel Cardinal, M. et Mme Zangerlé, ont également fait réaliser une peinture représentant la silhouette de Georges Krins. Cette légende de l’orchestre héroïque a été immortalisée dans le film Titanic en 1997.


Leave a Comment